Mare e Monti, de Calenzana à Bonifatu

Le 03 Juin 2018, Corse

Calenzana à Bonifatu

Distance : 10 km
durée : 4h45
dénivelé plus : +590 m
dénivelé moins : -300 m.

Où dormir et manger à Bonifatu ?
Auberge de la forêt (Du 01/04 au 31/10)
Tel : 04 95 65 09 98

 

 

14/03 – Départ matinal pour la randonnée, il est 7h15. Je traverse le village direction Sud-est pour me rendre au départ du balisage. J’entame la montée et abouti rapidement a une très belle vue sur Calenzana. Le balisage est clair : rouge et blanc parce que je suis le GR20 pour le moment et un balisage orange pour le Mare e Monti. Sur le chemin j’entends fouiller dans les broussailles à quelques mètres de moi. A mon avis ce n’est pas un petit oiseau ! Je me retrouve effectivement nez à nez avec un sanglier, qui après 5 secondes de face à face détale aussitôt dans la végétation.

 

Le sentier grimpe doucement à l’abri du soleil encore derrière les montages. J’atteins un petit col avec un vue a 360° sur les monts enneigés, le maquis, et quelques villages accrochés sur le flanc de montagne. Je prends une grande inspiration, l’air pur est ici ! Les oiseaux chantent joyeusement, j’en rencontre beaucoup. Je descends vers un petit ruisseau et y croise une vache poilue, posée là au milieu de la végétation. Pas plus dérangée que ça par ma présence, elle rumine. Le soleil est enfin passé au dessus des montagnes. L’amplitude de température est assez importante, 3 couches de vêtements à 7h, je suis en tee-shirt 2h plus tard. Le sentier est très agréable et pour l’instant facile. J’arrive sur le sentier ONF, plus large. J’aperçois venir vers moi un chevreau effarouché… mais pas tant que ça, il grimpe dans les rochers tout en jetant un œil curieux en ma direction, puis disparait. 

rivière

 

J’atteins le pont qui la traverse, mais un ouvrier me prévient qu’ils sont en train de faire des travaux et ont dû détourner le lit de la rivière sur le sentier du Mare e Monti ! Il me conseille de remonter un peu la rivière et récupérer ensuite le sentier. Je tente. Je trouve un endroit pour traverser, m’enfonce dans la forêt dense mais surtout hostile, les ronces m’accrochent les jambes, les mains, le sac et je ne retrouve pas le sentier. Je dépose le sac pour être plus mobile mais, rien n’y fait, je ne le retrouve pas. Je décide de revenir au pont.

 

 

Après étude de la carte, le sentier doit atteindre le départementale 251. En suivant la piste ONF, c’est-à-dire en prenant à droite au pont, je peux récupérer plus en aval la départementale. Ce me fait un détour de 2 ou 3 km. J’atteins le gite de Bonifatu (L’auberge de la forêt) après 40 min d’asphalte, il est 11h45. Des employés nettoient les abords, je leur demande si je peux poser la tente : « Pas de problème, il y a de la place la haut ». Merci ! Des emplacements fraîchement nettoyés sont effectivement dispo en haut du gite. Une fontaine pour l’eau en bas, c’est parfait.

Rivere Figarella

 

Plus tard dans l’après midi, je vois au loin un couple à la recherche aussi d’un emplacement. Je les invite à venir sur les emplacements du gite. Ce jeune couple d’étudiant allemand, Judith et Fidele, on fait le Mare e Monti nord depuis Corte, puis à Evisa on remonté le Mare e Monti que j’entame. Demain ils rejoindront Calenzanna, fin de leur périple. Randonneurs aguerries, ils adorent la Corse par sa nature sauvage, ses villages enclavés, ses nombreuses possibilités de randonnée, ils feront d’ailleurs une année d’Erasmus l’an prochain sur l’île. On partagera le repas du soir ensemble, à la lumière des frontales. Judith, végétarienne, nous fera un excellent repas de lentille jaune, soja, tomates séchées, épices en tout genre… de quoi prendre des forces pour l’étape de demain qui s’avère la plus forte en dénivelé.

 

Suite de la rando : Bonifatu à Tuarelli

 

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.