De Paris à Amsterdam à velo

06 Juin 2018, Posté par Alice et Nico dans Paris à Amsterdam

Voyage en vélo de Paris à Amsterdam en passant par le canal de l’ourcq, Douai, Oudenaarde (Belgique), Gent (Belgique), Middelburg (Pays-Bas), Delft et Amsterdam, en 6 jours et 700km!

 

La carte en grand!

 

 

 

Matériel 

mon canasson!

 

1 Vélo Cannondale BadBoy 26″ (acheté chez Les velos parisiens):
Cassette: 11-32
Dérailleur Av/Ar: Shimano Acera
Fourche: Fatty SI V-Brake
Freins: Tektro 855 VBrake
Moyeux: Shimano RM30 et RM40
Cadre: Aluminium 6061 optimise hydroforme
Jantes: C2 Maddux 32t
Pédalier: Shimano Acera 48/36/26
Pneus: kojak 26*2
poids: 12.4 kg

1 Garde boue zefal
1 Guidon à cornes Ergotec Hornbar
1 compteur sigma
1 Paire de Sacoche arrière Vaude Aqua BACK
1 Paire de Sacoches Aqua Front Vaude
1 Porte-bagages arrière Tubus Cargo
1 Porte-bagages avant Tubus Tara
1 Trousse à outils 
==== Camping====
1 Réchaud à gaz MSR SUPERFLY
1 Popote ÉVASION ALU 2 PERSONNES 
1 Tente Quechua T2 ultralight
1 tapis de sol
1 Sac de couchage MILLET HIKER 
1 sac a viande
1 antivol
1 lampe
1 Briquet gratoire
1 boussole
2 carte routieres
1 petit sac à dos
2 recharges butagaz
1 trousse de secours/toilette

 

 

J1 : Départ de Paris > Ferté Milon

Samedi 21 mai 2011. Nous partons en en suivant le canal de l’Ourcq. Début plutôt roulant, la piste qui longe le canal est très agréable et permet de sortir de Paris sans difficulté. Plus on s’éloigne de Paris, moins la piste est goudronnée, elle se transforme peu à peu en sentier rocailleux et plein de racine. Ca me coutera une crevaison de 4 trous d’un coup! Je traverse quelques champs de tulipe, de blé, ça sent la campagne. Une centaine de kilomètres plus tard et j’arrive à la Ferté Milon pour cette première nuit en bivouac sauvage, entouré de moustique car la zone est marécageuse. Petite douche rapide dans un petit cours d’eau peu engageant.

 

 

 

J2 : Ferté Milon > Péronne

Le lendemain, dimanche, je suis la boussole, c’est à dire plein nord. Pas mal de vent de face et quelques dénivelés costauds rendent la progression difficile. Me voila en Picardie. Les petits dénivelés de cette région avec ce vent de face ne facilitent pas les choses. Je dépasse Péronne et je me trouve un coin légèrement à l’écart de la route pour cette 2eme nuit en bivouac sauvage. Malheureusement pas de point d’eau dans les environs mais j’ai une vue imprenable sur des champs et le couché de soleil, quitte à choisir son coin, autant que ça soit sympa !

 

 

J3 : Péronne > Oudenaarde(Belgique)

Après un bon p’ti dej (bio!) a base de céréale et lait en poudre, je décolle sur les coups de 8h, laissant place au tracteur de l’agriculteur. Je dépasse Douai et passe la frontière belge. Les pistes cyclables se font plus nombreuses et facilitent le trajet, ça roule bien, j’ai le vent dans le dos. Je contourne Tournai et arrive à Oudenaarde (Audenarde), petite ville de 30 000 habitants. Pas de camping dans le coin, celui qui est indiqué sur ma carte à fait faillite. Je me trouve un coin prés du lac de Donk aux abords de la ville. Je me renseigne si le coin n’est pas trop mal fréquenté la nuit, apparemment non. Ca me démange d’aller piquer une tête dans le lac mais je me méfie des lacs près des villes, c’est un truc à se choper des mycoses entre les fesses ça! Je pose ma tente face au couché de soleil, épuisé par cette journée qui sera la plus longue avec 160km au compteur.

camping au bord du lac de Donk en Bélgique

 

J4 : Oudenaarde(Belgique) > Middelburg (Pays-Bas)

Le lendemain je traverse la ville de Gent (Gand), puis la frontière hollandaise par la ville de Philippine. Les pistes cyclables sont maintenant aussi nombreuses que les routes, c’est un vrai plaisir que de ne pas se soucier des voitures et autres camions. J’atteins le passage un peu redouté du passage de l’Escaut occidental qui doit m’emmener vers Middelburg (Middelbourg) capitale de la Zélande, située sur le canal de Walcheren. En m’approchant je constate qu’il n’y a pas de pont mais un tunnel, interdit aux vélos évidement. Je me renseigne auprès d’une dame sur le moyen de passer et on me conseille soit de prendre le bus, soit le bateau au port à 30km de là… mais pas de certitude pour les 2 solutions.
Je peux aussi faire le tour en passant par les terres mais ça rallongerait considérablement mon trajet et mon objectif de départ était de passer par la côte. Je tente le bus. Après 1h d’attente le chauffeur me confirme qu’on peut mettre mon vélo dans le bus et passer le tunnel. Parfait! Me voila en 30 min à Middelburg (Middelbourg) avec une petite tricherie de 28 km.

Je monte sur la côte plein nord pour me trouver un camping car avec cette chaleur je rêve d’une douche! Je pose ma tente dans un mini camping presque vide, je ferais connaissance avec le seul couple d’hollandais installé là pour plusieurs jours dans leur caravane.

 

J5 : Middelburg (Pays-Bas) > Delft

Après une bonne nuit de repos de 9h je continue à suivre la côte, les directions étant indiquées très clairement par des panneaux. La piste cyclable, qui est en très bon état, est loin de toute route, la mer de part et d’autre de la piste, un vent de dos, ça avance tout seul, un vrai bonheur!

Une petite douleur au tendon d’Achille me fait cependant ralentir, cette douleur deviendra plus douloureuse après le repas du midi, ce qui m’obligera à prendre des anti-inflammatoire. Certainement une tendinite… je me vois mal arrêter à cause de ça!

Je passe la ville d’Haamstede situé sur l’île de Schouwen-Duiveland puis Ouddorp situé sur l’île de Goeree-Overflakkee et atteind Rozenburg sur l’embouchure de la Meuse en Hollande-Méridionale. Pour pouvoir atteindre Masssluis de l’autre coté de l’embouchure, je dois prendre un bac qui fait la traversé en quelques minutes (2€ pour un vélo). Encore quelques kilomètres et me voici à Delft (ville de Vermeer !).
Je m’arrêterai ici pour aujourd’hui avec au compteur 80km. Je pose ma tente dans un camping et vais boire un verre en centre ville. Je rencontre Remco qui, passionné par sa ville et parlant très bien le français, me fera une visite culturelle très intéressante de Delft.

 

 

 

 

J6 : Delft > Amsterdam

Le lendemain, jeudi, il me reste à peine 60km avant d’arriver à Amsterdam, sachant que j’avais prévu d’arriver vendredi, j’ai du temps!
Je comptais suivre la côte au plus près, ce qui doit rajouter environ 30km, mais ayant toujours des douleurs au talon d’Achille, je préfère rejoindre Amsterdam directement. Je longe l’autoroute par des pistes cyclables car TOUTES les routes sont doublées de piste cyclable. Moins sympa que par la côte, mais plus direct.

 

Arrivée à Amsterdam!

 

J’arrive à Amsterdam à 15h et me trouve un camping (zeeburg – http://www.campingzeeburg.nl) dans les environs. Après 5 jours de soleil, je me prends une grosse pluie en montant la tente. Ça calmera les coups de soleil ! Je passerais la soirée dans ma tente, pas complètement seul puisqu’un canard me tiendra un peu compagnie!

 

Recap :

700 km au total
19km/h de moyenne
66km/h max
37h de pédalage!

 

compagnon de soirée

 

 

 

 

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.