Chengdu

Le 19 Déc 2012, Chine

ChengduNous voilà à Chengdu, capitale de la province du Sichuan. 14 Millions d’habitants! Le panda géant est l’attraction principale de Chengdu et… nous ne sommes pas allés les voir. Toutes les attractions touristiques, petites ou grandes sont payantes avec un prix exorbitant pour les plus réputées. Nous avons un budget de 20 euros par jour à tenir (repas, hébergement, transport) et il est difficile d’y inclure ces visites.

Exemples :

La grande muraille : 50 euros par personne en comptant le transport et le billet d’entrée.

L’armée en terre cuite de Xi’an : très connue, très chère et finalement la déception pour pas mal de visiteurs. Donc nous n’y sommes pas allés non plus!

Une simple visite d’un vieux village ou d’un paysage est aussi très souvent payante. Il y a des droits d’entrée a régler sans pour autant avoir des explications sur le lieu: la visite des rizières en terrasse près de Longsheng, villages historiques de Jiangtouzhou, Shitoucheng, Huang Yao…

Heureusement l’hébergement et les repas sont bon marché. Les auberges de jeunesse sont un bon plan en Chine. On trouve des lits pour 4 à 8 euros. Le personnel parle anglais, ce qui facilite pas mal le quotidien. L’ambiance est plutôt sympa : raviolis party, musique, photos des voyageurs sur les murs….

Pour la nourriture, on peut manger un plat pour 10 à 20 yuans (1.25 à 2.50 euros). On trouve le plus souvent des soupes de nouilles et plat de riz sauté. Nombreux sont les plats revenus dans beaucoup d’huile! Il est toujours possible, quand le foie sature, de se rabattre vers les plats cuits à la vapeur (raviolis, pao…) ou les fruits (mandarine, banane, longani, fraise, chadek…).

On trouve en supermarché un choix… différent : les inévitables soupes de pâtes déshydratées bien utiles pendant les longs voyages en train, rayons frais de fruits, légumes, viande, poisson. Le rayon des produits laitiers est très réduit, presque pas de boites de conserve mais des sachets plastiques sous-vide avec un large choix de brochettes de viande, poisson, doigts de poulet (faut aimer le cartilage!), tofu, oeufs de caille et de poule, et plein d’autres non identifiés (même parfois après avoir goûté!).

Une petite sélection de ce que l’on peut trouver dans les supermarchés

 

 

Chengdu, jumelée avec Montpellier!

Pas grand chose à dire sur cette grosse ville sans caractère…

Toujours un épais brouillard sur la ville. Traffic à Chengdu. Le gouvernement chinois a imposé le scooter électrique sur l'ensemble du territoire. Très bonne idée!
Métro de Chengdu. Très propre, bien éclairé, la classe! Détecteur rayon-x a l'entrée du métro On a l'impression que c'est plus pour les apparences...

 

La journée se termine sur Chengdu...

 

 

Couvent de Aidao

 

Couvent de Aidao.

 

 

Le quartier tibétain

Très touristique, beaucoup de touristes chinois se promènent dans les ruelles bordées de boutiques à souvenirs et stand de plats (plus chinois que tibétains). On y mange 3 raviolis pour 6 yuan (sachant qu’on peut manger une bonne soupe pour 10 yuans!), un peu cher le ravioli! On décide de ne pas nous y attarder et de nous diriger vers un quartier avec pas mal de resto. Une fois sur place même ambiance qu’au quartier tibétain avec belle deco, souvenirs et prix élevés.

Hotpot

On s’éloigne un peu du quartier et choisissons un resto avec du monde où chaque table est équipée d’une marmite sur un brûleur. On demande le menu mais personne ne parle anglais, difficile de comprendre le principe avec une carte en chinois. Heureusement une jeune chinoise nous voyant galérer avec la serveuse depuis 20min vient à notre secours. Elle parle un peu anglais, elle appelle un de ses potes qui parle français et finit par prendre commande à notre place.

Hotpot dans un resto. Spécialité du Sichuan.

En fait c’est un resto de hotpot, plat traditionnel du Sichuan. Une grande marmite de bouillon (avec du poisson pour nous, mais il y avait plusieurs choix possibles) est au centre de la table, on y plonge les assortiments choisis à part (viande, choux, tofu, champignons…). Le plat est normalement très pimenté, comme toute la nourriture du Sichuan, nous avons choisi la version sans piment. Nous nous en sortons pour 100 yuan pour deux (12 euros) avec un petit doute sur l’addition qui ne correspond pas vraiment à ce qu’on avait calculé…

'Cureteurs' d'oreilles . Poissons frais du resto! destinés au hotpot

 

 

 

Sichuan Opéra

Ce soir nous irons voir un opéra chinois! L’opéra est une succession de démonstrations diverses : danse, marionnette, comique, ombres chinoises, acrobate, et le face-changing, clou du spectacle! On voit les artistes changer instantanément de masque en un mouvement de tête (jusqu’a 15 fois par performance). Le face-changing fait la renommée de cet opera et son secret transmis de génération en génération a malheureusement été bradé a l’etranger

 

 

Montez le son!  Durant le spectacle nous avons pu entendre un joueur de erhu (instrument de musique traditionnel chinois) enregistré à l’opéra de Chengdu.

Joueur de erhu

 

 

Temple bouddhiste Wenshu

Temple Wenshu. Feuilles de ginkgo au temple Wenshu.

 

 

Seafood market

Dans ce marché couvert, on trouve toutes sortes de poissons, coquillages, crabes, crevettes, avec une grande partie dans des aquariums (élevage?).

Plus surprenant, on tombe aussi sur des queues de croco, des serpents vendus au kg, des tortues, des crapauds dépecés sous nos yeux…

 

 

Après 6 jours à Chengdu dans le brouillard à n’avoir pas fait grand chose (c’est que c’est fatiguant les vacances!), nous partons pour Zhenyuan en train pour ne pas changer nos habitutes. On adooore les trains de nuit et là nous en avons pour 22h :)