Préparer son voyage en Israël

Le 28 Avr 2019, Israël

 

 

Ce n’est pas forcement la première destination touristique qui nous vient à l’esprit, mais après 2 secondes de réflexion on se dit, « et pourquoi pas ? ». D’autant plus que les vols ne sont pas chers (200/250€) et qu’il n’y a pas besoin de visa!
Israël à quelque chose de très attirant, déjà part l’absence d’idée préconçue que l’on pourrait avoir sur l’aspect touristique, et d’autre part les mots ‘Jérusalem’, ‘mer morte’, ‘Mur des lamentations’ sonnent comme autant d’invitation à venir découvrir soit même ces lieux emblématiques !

 

Alors, pourquoi aller en Israël ?

Et question subsidiaire, est-ce c’est une destination dangereuse ? (de Gisèle, votre mère)

Ma première motivation à choisir cette destination était simple, n’ayant aucune idée de ce que pouvait être Israël d’un point de vue touristique, il fallait que je me fasse ma propre idée ! Nous avons régulièrement des échos du conflit israelo-palestinien via les médias. Le conflit est présent c’est certain, durant mon séjour quelques missiles sont tombés aux alentours de Tel Aviv, sans faire de blessé, mais l’on ne se sent pas en insécurité, les forces armées sont présentes et finalement l’on oublie vite le ‘risque’.

Il est conseillé d’inscrire votre voyage sur le site Ariane du Ministère des Affaires Étrangères. Si la situation du pays venait à changer, vous recevrez un SMS et la personne de contact que vous aurez désigné aussi.

Quelques photos pour vous convaincre !

 

C’est une destination qui reste dépaysante tout en ayant le confort des pays occidentaux. Coté transport il est possible de rejoindre en bus la plupart des grandes villes en quelques heures. Les routes sont en très bonnes états, le réseau de bus est dense, les passages fréquents, les bus confortables, rien à dire la dessus, c’est confort !
L’hôtellerie est aussi confortable, pour 20/25€ vous avez un lit en dortoir de 4/6, douche dans la chambre, casiers, et petit-déjeuner inclus. Le rapport qualité-prix est un peu moins bon à Tel Aviv, mais c’est classique pour une grande ville.
L’ambiance générale est bonne, les israéliens ne font pas trop attention aux touristes, il n’y a aucune agressivité dans les souks, se balader dans les villes reste très agréable, comme il serait le cas en France. Aucune crainte d’être jetlagué à votre retour, il n’y a qu’une heure de décalage horaire!

Et pour les inconvénients ? La vie est relativement chère et le budget peut vite grimper. Le niveau de vie est quasiment comme en France, voir Paris pour Tel Aviv (voir les exemples de prix ci-dessous)
Autre inconvénient, beaucoup de groupes de touristes en bus. J’y étais fin mars, c’était déjà pas mal chargé!

 


 

 

Quel budget prévoir pour voyage en Israël?

Pour ma part (en mode sac à dos petit budget) je dépensé en moyenne 60€ par jour, tout compris hébergement, repas, transport (hors vol) :

  • 26€ par jour pour les repas (street food)
  • 25€ par nuit (lit simple en auberge de jeunesse)
  • 42€ en tout pour les bus (5 trajets)
  • 16€ de taxi (pour rejoindre l’aéroport pendant le shabbat)

J’ai dépensé en tout pour 10 jours : 600€, à cela ajoutez les billets d’avion A/R à 250€ Paris > Tel Aviv.

Pour 750/800€ vous avez votre séjour tout compris en Israël pendant 10 jours !

 

Retrait d’argent liquide.

La monnaie locale est le shekel : 4 shekels pour 1€.

Pour obtenir des shekels, j’ai retiré des euros en France, puis échangé une petite somme au bureau de change à l’aéroport (dont le taux n’est pas très bon et qui se prend une commission), juste de quoi payer le bus. Puis j’ai échangé le reste de mes euros à Jérusalem. Les bureaux de change ne prennent pas de commission et appliquent un taux à 4 shekels pour 1€. Sinon vous pouvez retirer dans les distributeurs avec votre CB, et selon votre banque, vous aurez une commission fixe et variable selon le montant retiré.

Voici quelques exemples de prix (mars 2019)

    • Pain pita falafel : 17 shekels (4€)
    • Demi de Bière à Tel Aviv : 15 shekels (3,75€)
    • Bus aéroport de Tel Aviv > Jérusalem : 16 shekels (4€)
    • Bus de Jerusalem à Ein gedi : 34 shekels (8,5€)
    • Bus de Ein gedi à Massada : 16 shekels (4€)
    • Bus de Massada à Ein bokek : 14,5 shekels (3,6€)
    • Bus d’Ein Bokek à Massada : 16 shekels (4€)
    • Entrée de la réserve d’Ein Gedi : 24 shekels (6€)
    • 1 ticket de Tram : 5,90 shekels (1,50€)
    • 1 Café : entre 4 et 12 shekels (1 à 3€)
    • Baklava (marché de Jérusalem): 120 shekels/kg (30€/kg)

 

 

Comment se rendre en Israël ?

Et c’est là qu’il n’y a plus d’hésitation, car un aller-retour Paris – Tel Aviv coute 200/250€ avec KLM, Transavia (filiale de KLM) ou Austrian pour 4h30 de vol, vérifiez par vous même sur Skyscanner!
 
 

Le décalage horaire est peu important avec la France métropolitaine, +1h avec Paris en horaire d’été et + 2h en horaire d’hiver.

Faut-il un visa pour aller en Israël ?

Non, avec votre passeport français (valable 6 mois après le retour), il vous sera remit un simple tampon sur une feuille volante, à garder précieusement dans votre passeport, et ça sera la seule formalité.
Prévoyez assez de temps pour les formalités (surtout si vous avez un visa libanais) car pour ma part la fouille était poussée, et une série de question m’ont été posé, ce qui ralenti l’entrée en salle d’embarquement.

 

Quelle est la meilleure période pour partir en Israël ?

J’y suis allé fin mars et la température était idéale, frais le matin et très agréable la journée (~20/25°). Je n’ai eu qu’une seule journée de pluie. Cela dit il y avait déjà pas mal de groupe de touriste, je n’imagine même pas en juillet-août, par 40° à l’ombre

Je dirais que de mars à mai la période est idéale. Attention, en juillet-août les températures (et les touristes) sont difficilement supportables.

Et durant le shabbat ? jour de repos et de spiritualité par excellence !

Le shabbat, jour de repos assigné au septième jour de la semaine juive, commence une demie heure avant la couché du soleil vendredi, et se termine une demie heure après le couché du soleil samedi soir. Le shabbat est surtout considéré comme un jour hors du temps et des contingences matérielles, un jour durant lequel toutes les activités extérieures doivent être réduites pour se concentrer sur sa famille et son foyer.

De manière générale il y a beaucoup moins d’activité durant le Shabbat, les transports en commun ne fonctionnent plus, les commerces sont fermés… Mais cela se ressent d’avantage à Jérusalem qu’a Tel Aviv par exemple. Il est cela dit toujours possible d’aller visiter un musée ou d’aller manger dans un des rares restaurants ouverts. 

Il est aussi intéressant d’être dans le quartier juif de Jérusalem à l’heure du shabbat où la transition se fait particulièrement ressentir. Un certaine tension est palpable, les gens courent avant que la cloche annonçant le début du shabbat ne sonne, j’ai rencontré quelques jeunes déjà alcoolisés alors qu’il était à peine 17h… 24h sans alcool c’est long! ;)

 

 

 Durant le shabbat (même quelques heures avant) il n’est plus possible de rejoindre l’aéroport depuis Tel Aviv, il n’y a plus de bus ni de train. Vous êtes alors obligé de prendre un taxi à 130 shekel (32€) que l’on peut partager si on trouve quelqu’un qui part aux mêmes heures. Dans mon auberge de jeunesse il y avait une feuille où l’on pouvait inscrire son nom et l’heure à laquelle on voulait partir, j’ai pu trouver comme ça une personne avec qui partager mon taxi.

 

 

Comment se déplacer à Israël ?

Je ne me suis déplacé qu’en bus, le réseau et la fréquence était suffisant pour les trajets que j’avais à faire.

Vous aurez tous les horaires et trajets sur le site de la compagnie principale de bus en Israël : http://www.egged.co.il/HomePage.aspx

 Quelques exemples de temps de trajet :
– Tel Aviv à Jérusalem 65km en 1h
– Jérusalem à Ein Bokek 113km en 2h 
– Tel Aviv à Eilat 350km en 5h

Un système de transport très populaire est le shérout (taxi-collectif). Il circule entre les grandes villes et aéroport. Ils vous déposent où vous voulez, pour un tarif à négocier!

Autre solution, le train moins dense mais plus rapide : https://www.rail.co.il/en

Et bien entendu vous pouvez également louer une voiture (AutoEurope, Carigami, BSP) pour 50/70€ par jour, mais comme partout, parking payant et embouteillage seront an rendez-vous!

 Attention durant le Shabbat (de vendredi soir au couché de soleil, jusqu’au samedi soir) il n’y a quasiment plus de transport en commun.

 

 

Où se loger à Israël ?

L’offre est généralement de bonne qualité, je n’ai pas réservé longtemps à l’avance. Seule l’auberge de jeunesse de Massada était difficile à réserver car il ne restait que très peu de dispo.
Je vous donne ici les hébergements que j’ai pu tester.

A Jérusalem :

Stay inn hostel (28€ la nuit + 6€ le petit dej )

A 1,5km de la vieille ville (15min à pieds ou 2 stations de tram). L’entrée est discrète, voir même peu engageante, mais l’accueil est chaleureux et le personnel accueillant. La terrasse est particulièrement agréable, on pourrait y rester des heures! Du thé et de l’eau citronnée est à disposition. Il y a une cuisine et un frigo à dispo, et des animations tous les soirs… Dans les dortoirs de 6, les lits disposent de prise usb, lampe et rideau, le grand luxe! Il y a une salle de bain/wc et des casiers pour chaque chambres.
 Réservez sur booking et recevez un remboursement de 10 % avec cette offre de parrainage !

 

 

A Massada :

HI Massada Hostel  (36€ la nuit petit dej inclus)

Très bien localisée, située au départ du sentier du serpent (Snake Path) pour grimper (~30/40min) au point de vue qui donne sur la mer morte. L’auberge propose des dortoirs simples avec salle de bain, mais surtout une immense terrasse accessible à tous avec une vue unique sur la mer morte.

Attention, réservez tôt, l’auberge est rapidement complet !

 Réservez sur booking et recevez un remboursement de 10 % avec cette offre de parrainage !

 

 

 

A Ein Gedi

HI Ein Gedi Hostel (33€ la nuit petit dej inclus)

L’auberge de jeunesse propose des chambres spartiates mais propres. Les terrasses des chambres offrent une vue magnifique sur la mer morte, située à une centaine de mètre de l’auberge. Il n’y a pas de restaurant à proximité de l’auberge, si ce n’est un petit snack pour acheter un sandwich et quelques chips, donc pensez à réserver votre repas du soir (buffet à 16€).

 Réservez sur booking et recevez un remboursement de 10 % avec cette offre de parrainage !

 

 

A Tel Aviv

Hayarkon Hostel (25€ par nuit, petit dej inclus)

L’accueil est chaleureux, l’ambiance est bonne, il y a des animations tous les soirs, et il y a un superbe rooftop. L’isolation acoustique est assez mauvaise et le petit dej plutôt moyen. Cela dit l’auberge est très bien située, à deux pas de la plage en plein centre ville!

 Réservez sur booking et recevez un remboursement de 10 % avec cette offre de parrainage !

 

Vous voulez une idée de circuit pour 10 jours en Israël ? C’est par ici !