Le sentier des Molokoï

Le 04 Juin 2018, Guyane
(Crédit : Parc national amazonien de Guyane)

 

Au cœur de la forêt !

 

Je vous propose d’accompagner la lecture de cet article avec les sons de la forêt, enregistré sur place!

 

Labellisé par la Fédération Française de Randonnée Pédestre, le sentier Molokoï est le sentier balisé le plus long de Guyane (18 km) avec un dénivelé à +374m.

 De part certaines parties de la rando avec un dénivelé important (mais courts), et surtout une humidité/chaleur constamment présente, il faut que vous soyez en bonnes conditions pour faire cette rando !

 

Départ :

Le départ se fait de Quimbé Kio depuis le village de Cacao ou au départ de l’Auberge des Orpailleurs sur la RN2. Il peut aussi se faire aussi depuis le carbet Balisier (non loin des orpailleurs) et le carbet Blue road.

 

Agrandir la carte

 

Il est possible de faire le sentier en une journée ou deux (nous l’avons fait en 7h sur 2 jours). Un carbet (~ 15 hamacs) se trouve à mi-chemin du sentier. Point d’eau, la crique boulanger au niveau de ce carbet. 
L’accès aux carbets est désormais entièrement libre. Il était auparavant obligatoire de réserver à l’avance.

Conseil : Ce sentier n’est pas une boucle, pour revenir au point de départ passez la nuit de vendredi à Quimbé Kio et laissez-y votre véhicule. Bruno peut vous déposer le lendemain matin à l’autre point de départ du Molokoï (côté Auberge des Orpailleurs) pour un tarif préférentiel. Vous serez de retour à Cacao dimanche vers midi, à temps pour profiter du marché et de ses soupes !

 

Durée:

Depuis l’Auberge des Orpailleurs (RN2), 5 à 6 h de marche la première journée et 3 à 5 h le lendemain.
Depuis l’Auberge Quimbé Kio (Cacao), 3 à 5 h de marche la première journée et 4 à 6 h le lendemain.

 

Nous partons de Cacao, à 8h00. Départ par une petite piste dégagée puis relativement plat jusqu’au PK3 (9h30). Longue montée puis arrivée au PK5 à 11h. Descente abrupte jusqu’au carbet à 12h15.

 

sentier des molokoi carte P8088791-min

 

Sieste, nettoyage durant l’après midi. Pose de collet avec morceau de poulet mais rien attrapé. Les fourmis se sont chargées de l’appât. Tentative de feu de bois, mais beaucoup trop humide. 18h30 quelques braises, ça reste très timide, la nuit tombe … Nos voisins au carbet d’à coté on démarré un feu en quelques minutes. La technique est d’utiliser du bois à encens pour le départ et de faire des buchettes au cœur d’un tronc pour avoir un bois le moins humide possible.

Repas du soir : Couac, poulet boucané, sauce saté.

Couché à 21h dans les hamacs avec les bruits de la forêt… impressionnant.

 

Levé à 6h30, Nous n’avons pas entendu de singe hurleur… dommage. Gateau pour le pti dej.
Départ 7h30, bonne montée et quelques passages humides puis descente douce. Longue montée sur la crête pendant 1/2h puis descente forte et glissante.

Nous arrivons à 11h30 par une très forte pente pendant 50 min. Pour finir 30min sur piste dégagée puis route sur 500m jusqu’à l’Auberge des Orpailleurs sur la RN2.
Piste dégagée pour le dernier kilometre On rejoint la RN2 L’auberge des orpailleurs

L'arrivée!

 

Contenu du sac à dos
Eau : 3L/pers/jour
2 poulets boucanés
1kg de couac (farine de manioc)
1 bouteille de sauce saté
2 conserves salade thon
Gâteau + biscuit
Hamac + moustiquaire, duvet
Corde
Gourde
Bâche (4×5)
Couteau suisse
Lampe + pile de rechange + lampe manuel
Trousse de secours + medoc
1 vêtement de nuit
APN
Poncho
Serviette

Bilan : Très vite chaud donc perte d’eau importante. Prévoir toujours une gourde + micropure pour récupérer de l’eau à la crique du carbet si manque d’eau.
Dénivelé relativement important mais faisable.
Très bon balisage, rester cela dit vigilant.

 

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.