De Cayenne à Macapa

Le 06 Juin 2018, Brésil

Itinéraire du voyage

Le trajet se fera au départ de Cayenne, en Guyane, puis St Georges de l’Oyapock en taxico, après avoir traversé le fleuve frontière nous atteindrons la ville d’Oiapoque sur le territoire Brésilien, puis la ville de Macapa par la BR156 qui traverse la forêt amazonienne, ensuite la traversé en bateau de l’embouchure de l’amazone pour atteindre la ville de Belèm, puis Sao Luis en bus. Nous ferons une échappée vers les Barreirinhas pour voir les Lençois. De retour à Sao Luis nous rejoindrons Manaus sur l’amazone en avion, pour descendre au rythme du fleuve vers Santarem, puis Macapa et pour boucler la boucle, Cayenne.

 

carte bresil

 

De Cayenne à Macapa par la BR156, l’enfer « rouge ».

 

15/07/2010. Départ 8h30, Nous prenons un taxico à la gare routière de Cayenne (31€ le trajet) et une fois celui ci prêt au départ, nous entamons la route pour St Georges de l’Oyapock, dernière ville française avant le Brésil. 2h30 d’une bonne route goudronné tracé dans la forêt et nous arrivons.
Saint-Georges-de-l’Oyapock, 3 277 hab.

De là nous prenons une pirogue qui, pour quelques euros nous fait traverser le fleuve frontière l’Oyapock en 20min. Pour le moment pas de pont reliant la Guyane au Brésil, mais c’est en construction, les ouvriers sont à pied d’œuvre.

Rendez-vous sur Brasilyane pour l’état de la BR156 Oiapoque – Macapa régulièrement mise à jour.

 

Point de départ, le Brésil

Nous voilà maintenant sur le territoire brésilien, dans la ville d’Oiapoque, 20 000 habitants. Ville poussiéreuse, bruyante, composé uniquement d’hôtel et de commerce (alimentation générale et or), ne servant principalement qu’au départ/arrivé des bus et 4×4.

Deux solutions s’offrent à nous pour atteindre Macapa : Le bus ou le 4×4.
Les premières personnes que nous croisons à notre arrivée sont des conducteurs de 4×4 (ou des rabatteurs) qui nous garantissent que les bus ne passent pas sur la piste car impraticable. 9 fois sur 10 ce n’est pas le cas, technique commerciale ! Dans tous les cas, il est effectivement plus rapide (et donc plus cher) de prendre un 4×4 selon l’état de la piste. Nous choisissons donc un chauffeur et négocions le tarif (166reais/personne – 55€).

 

 

 

En piste!

Petit détour obligatoire par le poste de police pour faire tamponner nos passeports et nous voilà sur la BR156, reliant en 600km Oiapoque à Macapa traversant ainsi de part en part tout l’état d’Amapà. Le début de la piste est difficile, beaucoup de bourbiers, de zones humides difficilement franchissables, beaucoup de camions et berlines coincés dans la boue. Après 2-3h de franchissement la piste s’améliore, car celle-ci est plus sèche. Nous traversons beaucoup de ponts branlants pour lequels il manque quelques planches, mais également sur des ponts flambant neuf, côtoyant des ponts écroulés sous le poids d’un camion, bus ou tout simplement par le temps ou les intempéries. Il ne faut pas être dessus au mauvais moment !

De part est d’autre de cette piste : de la forêt, des troncs, des lianes… de la végétation à perte de vue, nous sommes en plein cœur de la forêt amazonienne. Un peu à la manière d’un sport d’endurance, les 200 premiers kilomètres de piste nous prendront 6h. S’en suit sur 400km une route goudronnée de moyenne qualité, encore beaucoup de nid de poule viennent ralentir notre vitesse. Nous faisons quelques haltes dans différents villages pour manger.

 

la BR156

 

la BR156

 

 

 

 

Sinon la BR156, ça peut être comme ça aussi….(Image glaner sur le web)

 

br-156 br-156 br-156

 

 

11h30 de voyage plus tard…

Il nous faudra 5h30 pour arriver à Macapa. Il est 23h30, nous clôturons 11h30 de voyage. Nous nous faisons déposer à l’hotel Nuevo Mondo (80r$ la chambre de 3.) pour y passer une bonne nuit méritée.

Demain nous visiterons Macapa avant de prendre le bateau pour Belem!

 

Désolé, le formulaire de commentaire est désactivé pour le moment.