BLOG

 

Rando (1/2) sur le Tamang Heritage Trail et dans la vallée du Langtang

23 Juin 2013, Posté par Alice et Nico dans Nepal
DSC06048

rando tamang heritage langtangAprès 2 semaines à Katmandou, nous voici enfin prêts pour une rando au Népal! Nous choisissons le Langtang et le Tamang Heritage Trail, prévus pour 10/15 jours de marche dans le nord du Népal, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière tibétaine.
Ce sont des treks moins célèbres que ceux de l’Annapurna et de l’Everest mais les paysages restent tout aussi grandioses et le sentier est beaucoup moins fréquenté. La majorité des résidents de cette région est Tamang. Le peuple Tamang est un des nombreux groupes ethniques du Népal. Ils parlent le tamang, une langue tibéto-birmane. Ils vivent principalement au nord et à l’est, notamment dans le Ganesh Himal. Leur culture est très proche des cultures tibétaine et sherpa. Nous décidons de ne pas prendre de guide car la rando est réputée facile.

carte Népal Langtang

 

 

Notre itinéraire :

Jour 1 : Dhunche (1 764 m) – Syabru Besi (1460 m)
Jour 2 : Shyabru Besi (1460 m) – Gatlang (2238m)
Jour 3 : Gatlang (2238m) > Tatopani (2607m)
Jour 4 : Tatopani (2607m) > Thuman (2338m)
Jour 5 : Thuman (2338m) > Briddhim (2229m)
Jour 6 : Briddhim (2229m) > Sherpagaon (2581m)
Jour 7 : Puja à Sherpagaon
Jour 8 : Sherpagaon (2581m) > Thyangsyap (3140m)
Jour 9 : Thyangsap (3140m) > Kyanjin Gompa (3870m)
Jour 10 : Kyanjin Gompa (3870m), Kyanjin Ri (4779m) et Langtang (3430m)
Jour 11 : Langtang (3430m) > Rimche (2455m)
Jour 12 : Rimche (2455m) > Syabru Besi (1460 m)

 

Avant de partir:

Le sac à dos : impossible pour nous de prendre nos 10/15 kg de sac à dos pour faire ce trek. Un tri drastique est nécessaire pour perdre 4/5 kg par sac. Le reste des affaires est laissé dans la guesthouse moyennant quelques nuits dans cette même guesthouse a notre retour de trek.

Equipement : le quartier de Thamel à Katmandou permet de s’équiper complètement, du sac de couchage aux cartes détaillées des randos (ci-dessous), en passant par les bâtons de marche et les repas lyophilisés. La qualité du matériel n’est par contre pas toujours là, mais vu le prix (une paire de bâtons pour 6€), c’est normal!

Permis de trek (TIMS) et droit d’entrée : Un petit tour au bureau des permis (Nepal Tourism Board) pour obtenir le TIMS (20$/pers en individuel, 10$/pers pour les trekkeurs avec une agence) et regler les frais d’entrée du parc (35$/pers) , formalités indispensables pour entrer dans le parc national du Langtang. La carte doit pouvoir être présentée tout le long du parcours.  Plus d’info sur le site de l’ambassade de France

Argent :  Il faut prévoir suffisamment d’argent pour toute la durée de la rando car, pas de distributeur de billet, mais surtout des repas beaucoup plus chers qu’à Katmandou (voir ci-dessous). Tous les distributeurs de billets facturent 400 NPR (4,3$) de frais, peu importe la carte. Nous avons trouvé un distributeur en plein cœur de Thamel qui ne facturait pas ces frais, la Bank of Kathmandu. Limitation à 10 000 NRP par retrait et 3 retraits par jour pour notre carte (VISA de la Société Générale).

– Hébergement/repas : Les prix varient en fonction de l’altitude, vous n’allez donc pas payer un chapati  au même prix à 1200 qu’à 4800 m !  Difficile de donner un prix exact, mais sachez qu’en comptant 10-15$/personne/jour vous aurez trois repas chauds et un toit en dur pour la nuit. Un peu moins cher au début du trek, un peu plus en altitude… Par exemple une chambre double coûte entre 100 et 300 roupies (parfois gratuite si vous mangez le soir chez l’habitant), un repas pour une personne coûte entre 300 et 500 roupies. Le thé népalais à Katmandou coûte environ 10/15 roupies, dans la vallée du Langtang il passe à 50. Idem pour le reste : chapati, dal baht… Les prix des plats sont en moyenne multipliés par 3 ou 4, il est difficile de faire moins de 300 roupies pour un repas passé 2500m. La raison de ce coût : les produits sont apportés à dos d’âne ou d’homme quotidiennement.
Quant a l’eau, il est possible dans toutes les guesthouses (présentes toutes les 2/3h de marche) de remplir sa gourde avec de l’eau de montagne, sans oublier par précaution d’y mettre une pastille de désinfection (micropur).

En route ! Le départ du trek est à 100 km au nord de Katmandou, soit…. 7/8h de bus! Cela donne un avant gout de l’état de la route (et du bus). Nous voila partis pour Dhunche, et comme prévu, la route aussi large que le bus, sinueuse et rocailleuse à flanc de falaise, sera plus que chaotique. Heureusement la beauté du paysage nous donne un aperçu de ce qui nous attend pour la suite.  Ça fait du bien de pouvoir enfin sortir de Katmandou!

Pas large la route vers Dhunche !

 

Nous passerons la soirée avec Nolwenn, rencontrée quelques jours auparavant au bureau des visas, 2 québécois, 1 canadien et 1 anglais. Ce soir c’est l’anniversaire du petit de notre hôte, gâteau d’anniv pour tout le monde !

 

Nous commençons demain par le Tamang Heritage Trail (6j), pour enchaîner ensuite sur la vallée du Langtang(6j).

C’est parti pour les photos, en grand format cette fois !

 

Jour 1 (18/04/13) : Dhunche (1 764 m) – Syabru Besi (1460 m)

Pas de bus avant 15h pour nous rendre au départ de la rando, à Syabru Besi. Nous prenons donc la route à pied sous un beau soleil et avec une très belle vue sur Dhunche. Nous mettrons 3h.

Village de Dhunche
Vallée dans les nuages

 

Jour 2 (19/04/13) : Shyabru Besi (1460 m) – Gatlang (2238m)

Départ dans les nuages. Programme de ce matin, une bonne grosse montée de 750m de dénivelé positif (de 1460 à 2187m). Plus nous grimpons et plus les nuages se font épais, pour aboutir à une énorme averse avec orage. Heureusement nous arrivons à atteindre un petit refuge ou déjà 2 groupes se sont abrités, l’ambiance est conviviale. Un groupe d’Allemands, et un autre de Malaisiens. Durant les 2h d’attente, nous ferons connaissance de CP, sa femme Shirley et Tommy Le baker. Tommy parle français car il a vécu 12 ans en France, et suite à un CAP en pâtisserie, s’est spécialisé dans la fabrication de fermentation au levain. Il a ouvert une boulangerie renommée à Kuala Lumpur, il parait qu’on s’y bouscule! Il faut savoir qu’en boulangerie, on peut utiliser une méthode directe, sans préparation avant le pétrissage proprement dit : la totalité de l’eau, de la farine et plusieurs autres ingrédients sont placés dans le pétrin puis pétris. On peut aussi utiliser une méthode indirecte, en deux étapes : on prépare tout d’abord un pré-ferment avec une partie des ingrédients de la pétrissée, puis, plusieurs heures plus tard, on incorpore cette préparation au reste d’eau et de farine nécessaire à la pétrissée totale, pour pétrir le tout.  Tommy explique tout ça très bien sur son blog

Apres ce petit aparté culinaire, il est temps de repartir. Nous atteignons Gatlang vers 15h. A l’arrivée nous sommes reçus par un comité d’accueil, haut comme trois pommes, 4 gamins qui nous demandent des ballons. N’en n’ayant pas, ils commencent à nous jeter des bouses de vaches et des cailloux ! Obligés de fuir l’ennemi, nous esquivons quelques coups de pieds et descendons dans le village…. Sales mioches !

Nous trouvons une petite guesthouse avec une très belle vue sur Gatlang (Gatlang hotel, 300 roupies). Nous faisons un petit tour dans le village, les villageois vont et viennent, la vie semble rude, la pluie n’arrange rien. Beaucoup de boue et d’excrément de vache dans les ruelles. Toutes les maisons ont un toit en ardoise ce qui donne beaucoup de charme au village. Toutes les maisons sont construites selon le même modèle : le rez-de-chaussée sert d’étable et de poulailler, le premier étage avec un balcon en bois sculpté est réservé  à la famille.

Comité d'accueil au village de Gatlang. Vue du balcon de notre guesthouse à Gatlang.
dsc05769 dsc05767
Maison de Gatlang Chortens (stupa tibétain) au bord du chemin en quittant Gatlang.
Enfants de notre guesthouse à Gatlang.
dsc05775
dsc05768

 

Jour 3 (20/04/13) : Gatlang  (2238m) > Tatopani (2607m)

Nous croisons à nouveau les Malaisiens à la sortie du village. Apres un long sentier bordé de chortens (forme tibétaine des stupas bouddhiques), de mani (murets de pierres sculptés de sutras -prières bouddhistes-), et de plants de cannabis, nous atteignons le village de Chilime sous la pluie. Une petite ‘tea house’ nous sert d’abri, nous buvons un thé pendant que la propriétaire file de la laine. En contre-bas le sentier suit la rivière, que nous traversons par un pont suspendu, nous revoilà avec le groupe de malaisiens, toujours d’aussi bonne humeur !
La montée vers le village de Cherka s’annonce rude. A 2038m, nous arrivons un peu avant le village, un petit refuge/resto nous attend. Nous mangeons avec la bande puis repartons le ventre rempli pour 600 m de dénivelé positif.
Tatopani (2607m) est connu pour sa source d’eau chaude. Quel plaisir de s’y baigner !! On en ressort surement plus sale qu’en arrivant (eau très chargée en boue), mais après 2 jours de rando, cette pause est très appréciée. Nous ferons la connaissance d’Emery et de son acolyte du moment, un trentenaire parisien. Ce soir à l’hôtel Pilgrims (100 r la chambre) le poêle chauffe la pièce ou nous sommes tous réunis, nous attendons impatiemment les plats tout en discutant.

Gravure sur un mani Chorten et cannabis.
C'est pour quand l'éclaircie! dsc05866-2
Chowmein time! Dans la brume vers le village de Tatopani.
Notre hôte, le temps d'une averse, filant la laine. Enfant en habit traditionnel.
Culture d'orge. dsc05853-2
dsc05854
Village de Tatopani, source chaude.

 

Jour 4 (21/04/13) : Tatopani (2607m) > Thuman  (2338m)

Nous repartons de cette halte reposante sous les loungtas (drapeaux de prières bouddhistes imprimés de mantra, bleu blanc rouge vert et jaune), et les darchoks (longs drapeaux de prières bouddhistes accrochées le long d’un mat).
La vue est obstruée par une couche nuageuse, dommage nous sommes à flanc de colline. Après 500m de montée, nous arrivons au point culminant du Tamang Heritage Trail : le petit village de Nagthali Ghyang, 3165m. Et le manque d’oxygène se fait ressentir !
Par moment une éclaircie à travers les nuages laisse apercevoir une montagne ou un pic enneigé. Une petite pause et les sherpas du groupe de malaisiens nous dépassent, nous entamons la descente vers Thuman à travers les rhododendrons en fleurs et les rizières.
16h, nous arrivons au village et choisissons l’hôtel Potala, avec vue sur le village de Briddhim accroché sur le flanc de colline d’en face, notre étape de demain. Les 2 villages, tous les deux à 2200m d’altitude, sont séparés par la rivière Bhotekoshi à 1600m.

Rhododendrons en fleurs. Ca monte toujours! Maison traditionnelle en bois sculpté.
Fleur de rhododendron. En arrivant à Thuman. Pause repas à Nagthali avec l'équipe de Malaisie.
Thuman. dsc05962 Gobemouche vert-de-gris
Vue depuis notre guesthouse Avec les malaisiens, leur guide népalais à gauche et un de leur sherpa à droite.
Sur le chemin vers Nagthali, ça monte dur!
dsc05976
dsc05978

 

La suite ici

  • myriam roura

    coucou
    Le trek a l’air vraiment super, le reportage aussi.
    ;Katmandou n’a pas l’air d’avoir trop changé depuis près de 15 ans et les vidéos sur les pujas sont très vivantes ;on s’y croirait.J’espère que vous n’êtes pas trop fatigués .
    Bises à tous les deux.
    Myriam du LHH

    • fred

      Salut Alice et Nico, votre page est vraiment chouette. Je pars dans quelques jours au Népal et j’ai aussi crée un blog pour donner un peu de réconfort à mes proches, et leurs montrer que je sais dans quoi je m’aventure. Je mets un lien vers votre page dans un premier temps.. merci en tout cas pour ces infos, vous semblez être de bons voyageurs, au plaisir d’échanger quelques récits de tout çà ;) Fred

  • Koté lagwyan

    waouhh!!! quel beau périple vous avez fait là ! paysage majestueux et grandiose, tradition, simplicité et chaleur de vos hôtes ! et les photos grand format c’est super !
    Et vous semblez toujours aussi fringants, malgré le froid, l’altitude et les kilomètres dans les jambes….bravo et merci pour ses belles échappées que vous nous offrez.
    Je pense beaucoup à vous….dans quelques jours ça fera 6 mois que vous avez pris la route !!!
    Bonne continuation les enfants et régalez nous encore de vos magnifiques photos et de vos commentaires si plaisants à lire.

  • Ghislaine

    Superbe comme d’habitude, paysages grandioses .Vous vous surpassez pour la qualité du reportage envoyé! En plus, on a enfin
    la chance, de vous voir tous les deux côte à côte : vous êtes rayonnants! Les enfants de vos ghesthouse sont adorables, celui de sherpagon avec ses tongs trop grands est émouvant !! miam-miam pour le fromage de yak grillé ……Je comprend que vous soyez si conquérants à 4200 m d’altitude ….et que la redescente ait été un évènement, n’est ce pas Alice ?
    Vu la route et vu le bus, je vous trouve téméraires………. mais bon, avec vous deux, tout semble facile.
    Ici la routine nous paraît bien terne après chacun de vos envois !
    Amitié à tous les deux et bonnes aventures.
    Ghislaine

  • Guillaume

    Super récit ! Grace à vous, je me rends compte que les trecks se ressemblent beaucoup, dans les environnements, et dans la diversité des paysages. Neammoins, ça ne diminue pas mon envi d’y retourner.

    Bon voyage en malaise, je vous embrasse.