BLOG

 

Rando (2/2) sur le Tamang Heritage Trail et dans la vallée du Langtang

23 Juin 2013, Posté par Alice et Nico dans Nepal
dsc06458_0

 

Suite de la première partie.

 

Jour 5 (22/04/13) : Thuman (2338m) > Briddhim (2229m)

Ce matin grand soleil ! La vue sur les monts enneigés est dégagée et on peut maintenant apprécier pleinement ce paysage impressionnant. La descente vers la rivière à travers la forêt de sapin est interminable. Nous atteignons le pont suspendu au dessus de la rivière de Bhote Koshi Nadj, les genoux usés. Après un repas à Lingling, nous terminons la journée par 500m de dénivelé positif. Grand choix de guesthouse dans le village, nous en choisissons une perchée en haut du village, le « Tibet home stay » et passons la soirée avec Tommy et la bande.

[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

 

Jour 6 (23/04/13) : Briddhim (2229m) > Sherpagaon (2581m)

Aujourd’hui nous aurons le choix de rentrer sur Shyabru bensi, ou d’entamer la vallée du Langtang. Nous continuons dans la vallée. Le sentier se pratique sans difficulté jusqu’à Sherpagaon que nous atteignons vers 13h. Emery est déjà là, en train de griffonner son cahier. Il a fait le trajet Tatopani > Sherpagaon d’une traite, pas mal ! Nous comptons manger ici puis repartir mais Emery nous dit que demain le village organise une puja (cérémonie de vénération des divinités). Tout le village (une 10ene de maison) sera réuni. Nous n’avons aucune contrainte de temps, nous pouvons donc rester ! Il reste justement une chambre dans la petite guesthouse d’Emery (PangSang hotel), nous faisons la connaissance de Valérie, sur la route depuis 3 ans sur le point de rentrer, un québécois plutôt introverti et Xavier, un sexagénaire présent dans le village depuis plusieurs mois.
Le village de Sherpagaon est très paisible, nous ne regrettons pas de nous y être arrêtés. Les randonneurs, très souvent accompagnés de guide, font habituellement les mêmes arrêts aux mêmes villages. Sherpagaon n’est qu’un arrêt pour déjeuner, et nous voyons donc passer quelques touristes mais personne ne restera… sauf un groupe de 10 français qui repartira le lendemain matin sans assister à la puja.

[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

 

Jour 7 (24/04/13) : Puja à Sherpagaon

La cérémonie doit durer toute la journée et une partie de la nuit. La puja bouddhiste est une cérémonie d’offrandes et de vénération des divinités. Aujourd’hui elle sera dédiée à la divinité protectrice du village appelé Lumbu (divinité de la montagne), caractérisée par un gros rocher surplombant le village. Toute la matinée est consacrée à la réalisation de l’autel ainsi que de petites statues, servant à accueillir la divinité. Un Lama (moine tibétain de haut rang exerçant des fonctions religieuses) est venu spécialement pour la cérémonie. Accompagné de notre hôte, ils commencent ensemble à réciter les mantras (prières) au son d’un tambour et d’une clochette.

 

 

Quelques heures plus tard, une 10aine d’hommes autour de l’autel brandissent leurs khukuris (couteaux népalais) enduit d’une noix de beurre sur la lame, et tournoient des pics en fer ornés de bouts de tissus blancs et colorés que chacun a apporté de chez soi. Surement pour avoir protection sur leurs maisons. Difficile de comprendre toutes les significations de la cérémonie…

La Puja se déroule selon un protocole bien précis, néanmoins l’ambiance est toujours détendue. Nous sommes accueillis avec sympathie et simplicité, on a droit au thé et a l’alcool. On nous fait même participé a la Puja pour nous faire honneur.

 

[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

Prière durant la puja.

Les prières rythmées reprennent, la nuit commence à tomber, la petite pièce se remplit peu à peu d’habitants du village. Le raksi et le chang (alcools locaux) coulent a flot dans les verres ou au creux des mains. Un peu de nourriture est distribué à chacun, tsampa (farine d’orge que l’on mange sous forme de pâte ) et légumes, tout le monde discute dans une bonne ambiance. Un groupe d’hommes ira jusqu’à pousser la chansonnette a capella.

Nous remercions chaleureusement le Lama et l’organisateur de cette Puja (il pourvoit nourriture et alcool pour tout le monde),  le successeur pour l’année prochaine est déjà choisi.

[Not a valid template] [Not a valid template]
[Not a valid template] [Not a valid template]
[Not a valid template] [Not a valid template]

 

 

Jour 8 (25/04/13) : Sherpagaon (2581m) > Thyangsyap (3140m)

Nous entamons aujourd’hui la vallée du Langtang. De Sherpagaon (2560m), nous commencons la légère descente vers la rivière Langtang Khola (2400m), traversons quelques villages et croisons des singes à collerette blanche. Des fleurs de rhododendrons surplombent la rivière bleu azur. Après 700m de dénivelé positif, en sortie de forêt, nous atteignons Thyangsap, précédés par la masse nuageuse de fin d’après-midi. Nous prenons la première guesthouse du village (Buddha Guesthouse) tenue par une dame dont les enfants sont repartis à l’école aujourd’hui. L’école est à quelques jours de marche, le père les y a emmené et reviendra seul. Ils ne voient leurs enfants que 2 ou 3 fois dans l’année, durant les grandes vacances, le reste du temps ils sont à l’internat de l’école.

Autour du fourneau, nous mangerons tout en continuant notre discussion avec notre hôte….

[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

[Not a valid template]

 

Jour 9 (26/04/13) : Thyangsap (3140m) > Kyanjin Gompa (3870m)

Dernier village de notre ascension, le village de Kyanjin Gompa à 3800m. Nous croisons nos premiers yaks au caractère bien trempé ! Sur le chemin, 3 personnes s’affairent autour d’un yak mort, certainement à cause d’une chute. De ce que nous expliquera notre hôte de la veille, les bouddhistes de cette région ne mangent de la viande que lorsqu’ils en ont l’occasion, généralement lorsqu’un yak chute mortellement.
La végétation se fait plus rare, et le paysage devient plus minéral. La montée est douce et heureusement car le manque d’oxygène ralentit nos mouvements. Un dernier passage abrupte et le village de Kyanjin Gompa apparaît.

[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]

Nous recroisons la bande d’Emery à l’hôtel moonlight. On nous avait parlé d’une boulangerie réputée à Kyanjin Gompa, nous devons y aller ! Effectivement, le passage dans cette boulangerie, située à l’entrée du village, est incontournable ! Ils proposent des gâteaux à la carotte, chocolat, pomme et une tarte aux pommes tout simplement succulente ! Le pain est aussi très bon, surtout accompagné de fromage de dri (femelle du yak) grillé à la poêle ! Merci à notre hôte de nous avoir fait découvrir ce festin.

Le village de Kyanjin Gompa (3800m) est entouré de quelques géants : Kyanji Ri (4779m), Tsergo Ri (4984m), Pargen Dopku (5930m) et Langtang Lirung (7227m). Demain nous iront grimper sur le Kyangi Ri… si on y arrive !

[Not a valid template]
[Not a valid template] [Not a valid template]
[Not a valid template] [Not a valid template]
[Not a valid template] [Not a valid template]

 

[Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template]

 

Jour 10 (27/04/13) : Kyanjin Gompa (3870m), Kyanjin Ri (4779m) et Langtang (3430m)

Après une succulente pizza au thon en guise de petit déjeuner, nous entamons la longue montée vers le premier pic à 4300m. Le point de vue sur la vallée est à 360° entouré par les monts enneigés. Nous croisons Emery qui revient du 2eme pic et nous le conseil vivement ! Nous voilà en route pour ce second pic. 3/4h plus tard, nous arrivons à destination sous la multitude de drapeaux de prière flottants au vent, à 4800m ! Le vent froid et continu nous pousse à redescendre.

[Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template]

 

L’après-midi nous redescendons vers le village de Langtang à 2h de Kyanjin Gompa. Nous nous installons à la Eco Guesthouse.

[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

 

Jour 11 (28/04/13) : Langtang (3430m) > Rimche (2455m)

Descente tranquille vers Rimche, de là nous avons le choix entre revenir vers Shyabru Besi ou entamer le sentier vers Helambu et les lacs de Gosainkund. Nous préférons rentrer, pas la force d’entamer les 4000m de dénivelé cumulé, ce sera pour une prochaine fois! Nous posons nos sacs dans une petite guesthouse 20min après Rimche.

 

Jour 12 (29/04/13) : Rimche (2455m) > Syabru Besi (1460 m)

3h de marche de Rimche sont nécessaires pour atteindre Syabru Besi. Le sentier suit la rivière en longue descente. Demain nous reprendrons le bus tant redouté, cette fois nous aurons les 2 premières places, celles juste à côté du conducteur, pour de meilleures sensations !

[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

 

Désolé, le formulaire de commentaire est désactivé pour le moment.