BLOG

 

Mandalay et deux jours de trek à Kyaukme

09 Avr 2013, Posté par Alice et Nico dans Birmanie
myanmar

myanmarMandalay fait partie de la boucle ‘classique’ en Birmanie. Cette ville est une ancienne capitale royale, de 2,5 Millions d’habitants. Nous louons des vélos pour visiter car le centre-ville est très étendu. Nous découvrons de paisibles bords de fleuve, visitons le monastère de Shwe In Bin Kyaung tout en teck, et passons quelques heures au bord d’un lac et dans le temple de Mahamuni, 3eme lieu de pèlerinage bouddhiste en Birmanie. Le temple Mahamuni fut construit en 1784 pour abriter un Bouddha rapporté du royaume de l’Arakan par les Birmans. Mesurant 4 mètres de haut, elle est constituée de 6,5 tonnes de bronze et 3 tonnes d’or. Des feuilles d’or sont constamment ajoutées sur son visage, qui est lavé chaque matin par les moines, au cours d’une cérémonie solennelle. Les moines considèrent que cette statue est vivante.

 

Temple de Mahamuni

Prêt pour aller devant la statue de bouddha. Des pèlerins devant la statue de bouddha à Mahamuni
Des feuilles d'or sont collées sur la statue de Bouddha Mahamuni

 

Pyo oo lwin

Nous ne restons pas longtemps dans cette grande ville, mais préférons nous rapprocher de Kyaukme pour randonner.

Sur le chemin vers Kyaukme, nous ferons une halte d’une nuit à Pyo oo lwin, petite ville très calme avec une atmosphère anglo-saxone, d’un temps ancien avec ses calèches, son architecture coloniale, et sa « clock tower ».

dsc04820

Pour nous rendre à Pyo oo lwin nous prenons un pick-up (2000k/pers). Pendant plus d’1h de faux départs celui-ci se charge de passagers et de marchandises. Une fois le pick-up bien chargé, nous nous lançons sur la route principale…   sauf que le pick-up s’arrête devant 5 gros barils, on nous fait tous descendre, les barils sont chargés, et maintenant c’est aux 20 passagers de se trouver une place! Certains se glissent entre les barils, et d’autres, dont nous, feront le voyage sur le toit. Cheveux au vent, adossés aux cartons de nouilles instantanées, et en compagnie d’une petite famille bien souriante, le trajet passe bien vite. La route serpente dans les montagnes, la vue est imprenable sur le toit!
Durant les 2h de montée, nous avons une pensée pour les 2 cyclo-voyageurs que nous croisons et saluons….
Nous passons une nuit au Grace Hotel II (10$), avant de nous rendre à Kyaukme.

Les bidons sont chargés, maintenant reste plus qu'à caser les passagers ! Le casque nazi et sa croix gammée, un must à Kyaukme.

Nous rejoignons la gare de bus à pied située à 40min du centre. Mais pour la deuxième fois et avec le même contexte, un type louche se met en tête de nous suivre. Celui-ci parle tout seul et déchire des cartes à jouer pour nous les balancer dessus. On s’arrête, il s’arrête. On pense l’avoir semé quand il resurgit derrière nous… Nous demandons notre chemin à un groupe d’hommes pour savoir si la station est encore loin, le fou nous attend. On hésite à prendre un taxi pour le kilomètre restant, et voyant notre air inquiet et indécis, on nous propose de nous y emmener dans la benne d’un camion. Nous passerons devant le fou qui nous fera un sourire en coin…  Nous grimpons dans le minibus (5000k/pers) et partons pour 2h de trajet.

 

Trek à Kyaukme avec Joy

09/03 et 10/03/2013.
Nous prenons contact avec le guide Joy pour une rando de 2 jours ce week end. Joy parle très bien anglais, ce n’est pas le cas de le plupart des birmans même si la Birmanie est une ancienne colonie anglaise (indépendance en 1948 grâce au général Aung San). Il donne d’ailleurs des cours d’anglais à des enfants et jeunes adultes.

Kinga, une finlandaise sera des nôtres. Nous définissons le programme ensemble : Le matin, 3h de moto pour nous rendre au départ du sentier de rando. L’après midi, 3/4h de rando. Nuit chez l’habitant, et retour rando + moto. Prix : 23$/jour/pers, tout compris.

En attendant, une petite partie de Chinlon dans la cours de l’hôtel ! (A Yone Oo Guesthouse, chambre 12 ou 18$)

Avec son mètre 80, Kinga monte avec Nicolas sur la moto cross, Alice avec Joy sur le scooter. Nous voila partis pour 3h de trajet sur une route plutôt difficile mais avec des panoramas sublimes ! Nicolas y perdra juste un morceau de peau du mollet brûlé par le moteur de la moto….

Le midi nous déposons les motos chez une mamie qui nous sert un très bon repas à base de riz, de soja, et de plusieurs plats de légumes. Sans oublier le thé, présent partout et toute la journée en Birmanie.

Après une petite sieste, nous partons fouler les sentiers birmans. La température est beaucoup plus agréable qu’à Bagan. En chemin nous voyons des femmes tisser des longyis. En Birmanie les hommes ne portent pas de pantalon mais le longyi, pièce de tissu rectangulaire cousue par les deux côtés de façon à former un étui cylindrique.  5 jours à plein temps sont nécessaires pour en réaliser un… travail de fourmis!  On voit aussi quelques femmes âgées de l’ethnie Shan qui portent des habits traditionnels en velours coloré.  Nous passons par de très beaux points de vue malheureusement obstrués par une brume/fumée… La saison sèche n’est pas l’idéal pour faire des trek, la végétation est sèche et cette brume due à la chaleur et au brûlis est permanente. Bien que ce sont les vacances scolaires (3 mois!) Joy nous emmène dans une école où ont lieu des cours d’été. Une 30aine d’élèves apprennent en cœur et énergiquement à lire et à compter sous l’autorité d’un moine. Dans la classe d’à coté, l’ambiance est plus calme, les élèves sont plus âgés.

Attention c’est pêchu!

Dans un autre style

 

dsc04837 Classe d'élèves dsc04841
dsc04852 Le drapeau birman la vue depuis l'ecole est plutot sympa !

 

Nuit chez l’habitant

Encore quelques vallées et nous arrivons dans un village pour y passer la nuit. Joy nous explique qu’il change autant que possible de lieu pour prendre les repas et loger les touristes afin de repartir les revenus entre plusieurs familles.
Nous sommes accueillis par une dame, 2 enfants et le grand-père. Le feu au sol dans la pièce principale chauffe une marmite pour le repas de ce soir.  Il n’y a ni électricité, ni eau courante, ils mènent une vie simple de cueilleur de thé, leur principale source de revenus. Nos hôtes ne parlent pas anglais, nous n’échangeons que quelques phrases de politesse, des sourires et aurons droit à une chorégraphie de danse traditionnelle de la petite, à sa propre initiative. Surement une chorée apprise le jour même à l’école!
La maison est composée d’une pièce principale avec un coin pour le feu, nous dormirons ici. Une autre petite pièce pour la chambre, les toilettes sont dans un cagibis à l’extérieur.

Prière bouddhiste du grand-père, avant le dîner.

♪ ♫ Dans un coin de la pièce principale l’autel bouddhiste devant lequel, avant le dîner, le grand père fera sa prière.

 

Rizières aux alentours de Kyaukme. dsc04831 dsc04858

dsc04865 Joy, notre guide. jeunes novices dans un monastère.

Jusqu’à 18 ans les novices ne sont pas engagés dans la vie monastique et peuvent à tout moment la quitter.

♪ ♫  Récitation de prières ou chants par de jeunes novices. Les novices parlent un dialecte incompris par Joy.

 

dsc04886
dsc04873 dsc04906
Méditation devant le coucher de soleil. Préparation du repas de ce soir chez notre hôte.
Coucher de soleil sur un stûpa.

 

Après un bon petit dej à base de riz, légumes et thé  nous continuons la boucle pour un retour au village où les motos nous attendent. Le paysage est montagneux, nous voyons à flanc de coteau les champs de thé . On peut apercevoir les cueilleuses de feuilles de thé en habit traditionnel avec une hotte sur le dos.

Séchage des feuilles de thé.
Nos lits pour cette nuit. dsc04942
dsc04945 Apres une pause thé, cette famille birmane nous demande de les prendre en photo devant leur maison.
L’équipe, avec Joy et Kinga.
  • ghislaine

    Magnifique reportage de ce périple, photos très réussies ! Tous ces gosses sont émouvants et donnent une impression de vie
    passionnée. Les alentours de Kyaukme me plaisent beaucoup, les rizières…….les crépuscules ….. Vous nous dépaysez en permanence, continuez tout en vous régalant ! Le trajet sur le toit du camion a du être épique !!
    Merci encore pour tout et amitiès.
    Ghislaine

  • Agnès

    Que de récits et photos en quelques jours je suis toujours aussi émerveillée. les photos et les explications sont magnifiques, j’ai l’impression d’être avec vous, merci de nous faire voyager.

    Vous devez rencontrer des gens formidables, ils ont l’air calmes et sereins bien loin de nos vies européennes.

    Nico tu es charmant en longyi.., j’adore la méditation d’Alice au soleil, tu dois te ressourcer comme ça.

    Bisous à tous les deux

  • Rémi et Vincent

    Salut les amis!
    on a failli vous perdre de vue mais là, on a bien rattrapé notre retard de lecture: quelle aventure!
    les sons et ambiances c’est vraiment sympas pour vous suivre à travers vos belles photos.
    Plein de bisous

  • Guillaume V

    Mon petit doigt me dit que vous etes au Nepal, comment ça se pase ? Gros bisous

  • Koté lagwiyann

    comme d’hab, c’est passionnant…

    pas pu vous donner mes impressions avant…il faut dire que l’ordi n’apprécie guère le temps humide

    j’ai vraiment l’air de me répéter mais le plaisir est toujours intact à découvrir vos reportages…et j’attends les épisodes suivants..

    A pli ta!

    Bises tout plein

  • tchembé red pa moli

    Slt Nico & Alice,
    Enfin une escale au calme et dans la sérénitude. Votre halte inspire à la méditation, à la simplicité, à la modestie……tout ce que j’aime.
    Je vs embrasse bien fort