BLOG

 

Birmanie : la campagne de Hpa-an, le Rocher d’Or et les 2000 temples de Bagan.

30 Mar 2013, Posté par Alice et Nico dans Birmanie
DSC04550

hpa-anÇa carbure les articles !! on profite de 15 jours de calme à Chiang Mai (nord de la Thaïlande) pour nous mettre à jour. C’est bientôt chose faite, et voici la première partie des 3 semaines passées en Birmanie.

La Birmanie accessible uniquement par voie aérienne est un obstacle pour rejoindre l’Europe par la route. Heureusement nous trouvons un vol pas trop cher pour Yangon depuis Bangkok (100€/pers) mais ce sera un aller/retour car pour continuer notre voyage, il n’y a pas de vol vers l’Inde/Népal depuis Yangon.

25/02/2013. A peine décollés, nous voilà déjà sur la descente. Les 40 min de vol entre Bangkok et Yangon passent très vite. Le change à l’aéroport est plutôt intéressant (1$ pour 855 kyats), mais on verra par la suite que le taux proposé au marché noir est bien meilleur… Nous changeons 600$.  Nous partageons les 40 min de taxi vers le centre ville avec un couple de Suisses Allemands qui font un voyage mais avec un « billet d’avion tour du monde ».

Yangon, à la recherche d’un hôtel.

Arrivés à destination, commence alors une petite heure de recherche d’hôtel. Nous savions que la recherche d’hôtel dans la ville était compliqué. Entre les hôtels complets et ceux à 100$, nous trouvons le White House Hotel qui nous propose une chambre spartiate à 27$ au 6eme étage avec vue sur la pagode Shwedagon. La chambre est sous les toits, la propreté est à revoir, salle de bain sordide avec un rat qui s’enfuit quand on ouvre la porte…  Nous avions été prévenus avant notre départ du coût élevé des hôtels en Birmanie, cela se confirme ! Mais bonne surprise le buffet sucré/salé au petit dej’ est l’un des meilleurs de Yangon, parait-il !
Nous nous réservons la visite de Yangon à la fin de notre séjour, dès demain nous partons 300km à l’Est à Hpa-an rencontrer la famille de Kyo Moe.  Nous avons fait connaissance de Kyo Moe durant la semaine que nous avons passée à Bangkok, celui-ci bossant à l’hôtel Charoendee. Nous lui avons parlé de notre futur séjour en Birmanie et lui même étant birman, il nous a invité à aller voir sa famille à Hpa-an. Il nous a écrit sur un bout de papier les indications pour aller chez son oncle qui habite près de l’aéroport. Nous avons pris aussi quelques photos de lui, sa femme et son bébé pour les montrer à sa famille.

Notre trajet au Myanmar

Hpa-an

Après 6h de bus (10000kyats), nous voilà à Hpa-an, petite ville de 50000 habitants. Nous avions lu que la gare routière de Hpa-an était à plusieurs kilomètres du centre ville, mais ce que personne te dit, c’est que le bus passe par le centre ville ! Depuis le bus nous voyons quelques occidentaux dans un resto, on demande au conducteur à tout hasard si Hpa-an ne serait pas ici ? oui oui nous répond-il. Et bien nous allons descendre !
Nous prendrons une chambre chez Soe Brother, la première nuit du moins sera un simple matelas posé au sol dans un couloir… pour 10$.

[Not a valid template]

Le lendemain matin petite découverte des environs. Nous grimpons le mont Hpar Pu en face de Hpa-an mais la chaleur a raison de nous, nous abandonnons à quelques centaines de mètres du sommet, il doit bien faire 40 au soleil.  Nous préférons la fraîcheur d’une petite grotte abritant plusieurs bouddhas…

[Not a valid template]

[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

Le surlendemain nous rejoignons l’aéroport à quelques kilomètres de la ville à vélo. Nous demandons dans une des seules gargotes du coin s’ils connaissent Kyo Moe… nous tombons sur son filleul. Après avoir fait connaissance avec lui, il nous propose de rejoindre le village (Minzee) de sa famille et de faire un tour dans les environs à moto.

Nous passons une bonne partie de la journée à visiter les alentours de Hpa An, à chercher le frère qu’on ne trouvera jamais dans son village. On pourra goûter au jus de palmier qui, après fermentation donne un jus peu alcoolisé, et par la suite donne le vin de palme appelé Toddy, plus fort en alcool. Ce même jus après évaporation se cristallise en sucre. Après un repas dans un resto au milieu des rizières, nous visitons également la grotte de Kaw Ka Thawng avec ses milliers de petits bouddhas sculptés dans la roche. Non loin de là, une piscine alimentée par une source naturelle a été aménagée à la plus grande joie des enfants du coin.

[Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template]
[Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template]
[Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template]

 

 Le rocher d’Or ou Kyaiktiyo Pagoda

01/03/2013. Départ à 7h pour attraper le pick-up qui doit nous emmener au Rocher d’Or, second lieu de pèlerinage bouddhiste du pays. Le pick-up est une sorte de Toyota réaménagé avec volant à droite roulant … à droite!  Il y a comme quelque chose qui cloche ! La conduite est plus que sportive et en équipe. Un au volant, et un debout à l’arrière servant de guide pour doubler, vu que le conducteur n’a aucune visibilité. Après 3h de voyage, on a l’impression de sortir d’un combat de boxe. Heureusement c’est bien plus sympa d’être sur le toit!

[Not a valid template]

Nous voyons le rocher d’Or dominant la ville de Kinpun. Pour l’atteindre il faut 45 min de camion et 45 min de marche. Quand on nous dit que c’est un camion, c’est réellement un camion où s’agglutinent dans la benne 45 personnes. S’en suit une longue montée à travers  la forêt.

[Not a valid template]

[Not a valid template]

 

Ensuite, deux possibilités : à gauche le chemin de rando dans la forêt, agréable et ombragé, à droite une petite route goudronnée en plein soleil… curieusement nous n’avons rencontré quasiment personne sur le sentier en forêt.

[Not a valid template]

Nous payons les 6$ d’entrée. Un grand espace est accessible devant le rocher où se promène et prie une multitude de pèlerins sous les prières diffusées par des haut-parleurs. Le rocher est imposant, 6 m de diamètre posé en équilibre à 1 200 m d’altitude. Celui-ci est accessible (sauf pour les femmes!) pour prier et y coller des feuilles d’or. Selon la légende, il ne tiendrait que par un fil, un des cheveux du Bouddha.
A la descente par la route goudronnée, nous croiserons une série de touristes se faisant porter allongés par des porteurs pas épais… sans commentaire.

[Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template]

[Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template]
[Not a valid template]

 

 

Les temples de Bagan

03/03/2013. Nous trouvons un bus qui nous ramène à Yangon, puis nous prenons ensuite un bus de nuit pour Bagan et ses 2000 temples. Nous voilà fraîchement arrivés à 4h du matin. Comme on s’en doutait, les bus ne nous déposent jamais à destination, mais toujours à plusieurs kilomètres, nous obligeant à prendre un dernier moyen de transport, souvent onéreux  Nous arrivons à la station de bus de Nyaung U, à plusieurs kilomètres des hôtels. On décide de partager une calèche avec Anu, une finlandaise rencontrée dans le bus. Seule solution possible pour rejoindre la ville car ici pas de tuk tuk, taxi… Après plusieurs hôtels complets ou trop chers, nous trouvons le View Point à 20$ la chambre.

[Not a valid template]

[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

L’idéal à Bagan c’est de visiter les 42 km2 de temples et stûpas à vélo, même si l’après midi ça relève de l’exploit avec 40 à l’ombre (et il n’y a pas d’ombre….). Nous avons eu jusqu’alors de la chance, n’ayant pas payé le pass obligatoire pour entrer dans la zone archéologique. Ce pass est normalement demandé à la descente du bus ou à l’hôtel. On préférait éviter de donner 20$ au gouvernement…. Sauf qu’à l’entrée d’un temple un peu plus grand et touristique que les autres, on se fera avoir. Le ton n’est pas cordiale, nom d’hôtel et numéro de chambre nous sont demandés. Nous payons…. Dans aucune autre temple le pass n’est contrôlé.
Plus que l’intérieur des temples, il est pour nous plus impressionnant de sentir l’atmosphère générale du site en le parcourant à vélo.

[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]
[Not a valid template]

 

 

Le soleil est sur le point de se coucher, tous les touristes amateurs de ‘sunset’ (dont nous!) se retrouvent perchés sur quelques stûpas dont le point de vue est réputé. L’espace est compté et saturé rapidement. Tout le monde veut sa part de coucher de soleil. Un petit essaye de vendre ses cartes postales, le soleil passe derrière la montagne, tout le monde quitte les lieux ….

[Not a valid template] [Not a valid template] [Not a valid template]
  • Koté lagwiyann

    Wep!!! ça y va les articles….pour notre plus grand plaisir !!
    Contente de t’avoir eu au tél, même si ça a coupé un peu brutalement ( ça y est j’ai changé les batteries)
    Contente de vous voir sur les photos.
    On vous suit à cheval (la photo du horse-car semble sortir d’un film de dracula), en moto, en vélo …et on vous attend sur les hauteurs népalaises…changement d’ambiance
    je vous embrasse